Les premières réactions des lauréats

Remco Evenepoel, 19 ans à peine, est devenu le plus jeune Sportif de l’Année de l’histoire en Belgique, samedi soir lors du Gala du Sport. “Je n’ai pas de mots pour ça et ça ne m’arrive pas très souvent”, a-t-il déclaré. “Je suis très heureuse de ma victoire, c’est aussi une autre reconnaissance pour la gymnastique”, expliquait elle la Sportive de l’Année Nina Derwael.

“C’est incroyable. Je n’ai pas de mots pour ça et ça ne m’arrive pas très souvent”, a déclaré Evenepoel. “L’année dernière, j’étais l’Espoir et maintenant je suis le Sportif de l’année. Un tel prix ne fait que me motiver davantage pour l’avenir. Cela ne me rend pas nerveux, je veux y aller encore plus fort. Il en sera toujours ainsi à l’avenir. Je reçois aussi beaucoup d’aide, de ma famille, de ma petite amie et bien sûr de ma fantastique équipe (Deceuninck-Quick Step, NDLR). Pour l’année prochaine, j’ai quatre grands objectifs: Liège-Bastogne-Liège, le contre-la-montre olympique à Tokyo, la course sur route de la Coupe du Monde et le Tour de Lombardie”.

“Succéder aux plus grands sportifs belges signifie beaucoup pour moi”, a ajouté Remco Evenepoel qui refuse de ressentir la pression. “J’essaie de me concentrer sur ce que je dois faire.”

SPORTIVE DE L’ANNÉE

“Je ne m’attendais pas du tout au titre de cette année. Il y a tellement d’adversaires fortes, même en dehors du top 3 il y avait des filles qui auraient pu gagner”, soulignait pour sa part Nina Derwael, élue Sportive de l’Année. “Personnellement, je m’attendais à ce qu’Emma (Meesseman, NDLR) gagne cette année. J’ai déjà gagné l’année dernière et je pensais que les électeurs en tiendraient compte. C’est toujours un peu comme comparer des pommes avec des poires. Mais bien sûr, je suis très heureuse de ma victoire. C’est aussi une autre reconnaissance pour la gymnastique. Dans le passé, la gymnastique en Belgique n’a jamais fait l’objet de beaucoup d’attention, mais cela a changé de manière positive ces dernières années”.

COACH DE L’ANNÉE

Shane McLeod fêtait la fin d’année dans son pays d’origine et n’était dès lors pas présent lors de la remise des prix. Il a toutefois fait part de sa joie dans un message vidéo. “C’est un grand honneur de gagner. Les autres nominés étaient également très forts. C’est une belle récompense pour tout notre groupe, qui est très complémentaire. Le mérite en revient à toute l’équipe. La Belgique est vraiment devenue ma maison. C’est une très belle reconnaissance pour mon travail”. L’ancien champion de tennis de table Jean-Michel Saive a remis le trophée à Loïck Luypaert, joueur des Red Lions.

EQUIPE DE L’ANNÉE

“On est en train de faire notre petit trou”: Augustin Meurmans savourait le 4e titre d’équipe de l’année (après 2012, 2016, 2018) remporté par les Red Lions. “Le hockey est désormais considéré comme un sport majeur en Belgique, ce qui me surprend un peu et me réjouit.”

“Il y a cinq ans, on ne parlait jamais du hockey. Maintenant avec tous ces trophées, on est mis en avant et cela fait plaisir. L’analyse de nos échecs, un staff extrêmement compétent et très complémentaire et beaucoup plus de professionnalisme, nous sommes devenus des athlètes à temps plein, tout cela fait la différence entre l’époque des finales perdues et celle des gagnées”, a analysé le jeune Red Lion.

PARALYMPIQUE DE L’ANNÉE

Elu Paralympique de l’année, six ans après un premier titre, Joachim Gérard a savouré d’avantage son titre à Schelle. “En 2013, j’avais réussi un bon résultat au bon moment, au terme de ma première saison pro, mais il n’y avait pas eu cette année-là de grandes performances belges au niveau paralympien. Ce ne fut pas le cas cette année, où je suis récompensé pour l’ensemble de mes résultats de l’année.”

“Etre élus auprès des médias c’est important. Cela met en évidence la notoriété que j’ai en Belgique et mes résultats. Malgré ma saison moyenne en simple, je gagne le titre grâce une très bonne année en double. Cela va me motiver pour gagner encore ce trophée l’année prochaine.”

ESPOIR DE L’ANNÉE

Le joueur de football Yari Verschaeren, élu Espoir sportif belge de l’année 2019, n’était pas présent pour recevoir son prix samedi soir à Schelle. Le milieu de terrain international du RSC Anderlecht, blessé, a néanmoins réagi dans une vidée diffusée à l’occasion du Gala du Sport. “Je suis évidemment très heureux c’est une très beau prix. Vous voyez, il y a beaucoup de joueurs de haut niveau au palmarès. Il serait très agréable de suivre les traces des précédents vainqueurs comme Romelu Lukaku et Divock Origi. Le trophée aura une belle place dans ma chambre”.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email